(Français) La résolution des Nations Unies pour la culture de la paix

ORIGINAL LANGUAGES, 12 Aug 2019

David Adams | Transition to a Culture of Peace – TRANSCEND Media Service

1er août 2019 – Pour cet été et cet automne, le nombre de conférences internationales consacrées à la culture de la paix a augmenté. Leur analyse est souvent basée sur de la Déclaration et Programme d’action pour une culture de la paix adoptés il y a 20 ans par l’Assemblée générale des Nations Unies.

La résolution de l’ONU offre une vision globale et positive de la paix. Pour chacun des huit aspects de la culture de la guerre, il propose une alternative (voir ici). La résolution propose des actions spécifiques pour promouvoir chacun de ces huit domaines de programme. En outre, il appelle à un mouvement mondial pour une culture de la paix par des partenariats entre des organisations internationales, nationales et de la société civile, promues par des systèmes d’échanges et d’informations (comme CPNN) sur leurs initiatives.

La lutte pour une culture de la paix pourrait gagner beaucoup plus de force si cette résolution était utilisée comme base d’analyse et de pratique par plus d’organisations dans le monde, mais malheureusement, elle est mal connue.

La situation me rappelle l’utilisation d’un autre document historique des Nations Unies, la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH).

L’adoption de la DUDH par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1948 n’a pas immédiatement donné de résultats. Pendant les 40 premières années, le document était sur l’étagère et rarement mentionné, comme l’illustre le graphique ci-dessous, qui montre les citations des droits de l’Homme dans des publications universitaires suivies par le Science Citation Index. Ce n’est que ces dernières années que les références ont explosé des milliers de fois par an.

[Figure tirée de mon livre “Paix mondiale à travers les municipalites”.]

Aujourd’hui, plus de 70 ans après son adoption, la Declaration universelle des droits de l’Homme a été reprise par des milliers d’organisations et de luttes dans tous les mouvements sociaux, en tant que puissant outil de justice.

Nous pouvons supposer que l’attention accrue portée aux droits de l’Homme après les années 1970 était largement due au prix Nobel de la paix de 1977 attribué à Amnesty International en raison de ses efforts en faveur des droits de l’Homme.

Espérons que nous n’aurons pas besoin d’attendre encore 20 ans pour une utilisation aussi efficace de la Déclaration et du Programme d’action pour une culture de la paix. L’œuvre pour la culture de la paix a été nominée pour le prix Nobel de la paix ces dernières années. Si elle devait être reconnue par le prix, elle pourrait contribuer à produire le type de reconnaissance universelle et d’impact historique de la DUDH.

______________________________________________________

Dr. David Adams est membre du TRANSCEND Network for Peace Development Environment et coordinateur du Culture of Peace News Network. Il a pris sa retraite en 2001 de l’UNESCO où il était directeur de l’Unité pour l’Année internationale des Nations Unies pour la culture de la paix. Auparavant, aux universités de Yale et de Wesley, il était un spécialiste des mécanismes cérébraux du comportement agressif, de l’histoire de la culture de la guerre et de la psychologie des militants de la paix. Envoyez lui un email.

Go to Original – decade-culture-of-peace.org


Tags: , , , , , , , , ,

 

Share this article:


DISCLAIMER: The statements, views and opinions expressed in pieces republished here are solely those of the authors and do not necessarily represent those of TMS. In accordance with title 17 U.S.C. section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. TMS has no affiliation whatsoever with the originator of this article nor is TMS endorsed or sponsored by the originator. “GO TO ORIGINAL” links are provided as a convenience to our readers and allow for verification of authenticity. However, as originating pages are often updated by their originating host sites, the versions posted may not match the versions our readers view when clicking the “GO TO ORIGINAL” links. This site contains copyrighted material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a ‘fair use’ of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond ‘fair use’, you must obtain permission from the copyright owner.


There are no comments so far.

Join the discussion!

We welcome debate and dissent, but personal — ad hominem — attacks (on authors, other users or any individual), abuse and defamatory language will not be tolerated. Nor will we tolerate attempts to deliberately disrupt discussions. We aim to maintain an inviting space to focus on intelligent interactions and debates.

*

code

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.