(Français) Quelques Commentaires sur l’Election Nationale Anglo-américain

ORIGINAL LANGUAGES, 9 Nov 2020

David Adams | Transition to a Culture of Peace – TRANSCEND Media Service

5 Nov 2020 – J’ai commencé à écrire un nouveau blog en réaction au support electoral pro Trump et au parti républicain lors des élections américaines; j’ai réalisé que j’avais déjà écrit un tel blog en 2017. Je n’ai eu qu’à faire quelques mises à jour à la fin de l’article. En 2017, j’avais comparé la base electorale de Trump à celle de Marine Le Pen en France. Aujourd’hui je pourrais également faire la comparaison à celles de nombreux autres démagogues à travers le monde: Au Brésil, en Turquie, en Russie, aux Philippines, en Hongrie, etc.

Voici le blog 2017 avec les mises à jour à la fin en italique:

Quel est l’attrait de Donald Trump et Marine Le Pen? Pourquoi sont-ils si populaires?

Une réponse superficielle est facile: les électeurs sont en colère et en ont assez du système politique actuel et ils voteront pour celui ou celle qui écoutera le mieux leur colère et condamnera le système politique actuel. Plus les médias attaquent Trump, plus ses partisans sont persuadés qu’il représente leur propre rejet du système. Et plus les autres partis politiques et l’élite politique attaquent Le Pen, plus les électeurs français sont confirmés qu’elle est alliée avec eux contre le système politique actuel.

Mais une réponse plus profonde exige que nous analysions pourquoi les électeurs sont en colère et en ont assez. L’une des causes est leurs difficultés économiques. Le salaire moyen d’un travailleur continue de baisser d’année en année. De plus en plus de familles sont obligées de travailler deux ou trois emplois pour survivre. Et ils comprennent, dans une certaine mesure, que le problème est dû aux politiques gouvernementales qui soutiennent l’exploitation capitaliste, permettant aux riches de s’enrichir d’avantage, tandis que les pauvres s’appauvrissant de plus en plus. D’un autre côté, beaucoup sont confus, manipulés par les mensonges des populistes comme Trump et Le Pen, qui leur disent que le problème est causé par des immigrés qui prennent leur emploi et reçoivent des aides publiques, ce qui est complétement faux!

Il existe un terme classique pour décrire la colère et la frustration liées aux difficultés économiques qui sont imputées au gouvernement et aux autres institutions de la société. Cela s’appelle «l’aliénation». Le jeune Karl Marx a consacré sa thèse de doctorat à ce sujet, décrivant comment les travailleurs industriels, contrairement aux artisans des siècles précédents, n’avaient plus le contrôle des produits qu’ils créaient. Au lieu de cela, les capitlalistes contrôlaient la production et en tiraient les bénéfices. Plus l’ouvrier travaillait, plus le capitaliste s’enrichissait et pouvait encore plus l’exploiter.

Ironiquement, lorsque j’ai travaillé dans les années 70 et 80 dans l’ancienne Union soviétique, j’ai découvert que mes amis soi-disant communists n’avaient jamais entendu le mot russe pour aliénation (отчуждение), même si leurs conditions économiques se détérioraient alors que l’économie de leur pays déclinait sous le fardeau de la course aux armements. Cependant, ils savaient que le gouvernement leur mentait sur la situation économique. Ils disaient “Vous pouvez trouver la vérité n’importe où sauf dans la Pravda et les nouvelles n’importe où sauf à Izvestia.” C’étaient les deux principaux médias d’information gérés par l’État en Union soviétique et leurs noms sont les mots russes pour “vérité” et “nouvelles”.

De nos jours, Trump et Le Pen font des gains à court terme en critiquant les médias d’information. À court terme, ils obtiennent le soutien de nombreux électeurs qui se méfient des déclarations du gouvernement et de la classe capitaliste qui sont répétées par les médias. Les électeurs pensent que Trump et Le Pen sont «de leur côté».

Mais à long terme, ils jouent avec le feu.

En fait, il est vrai que les médias mentent et que le gouvernement est directement ou indirectement responsable des mensonges. Si vous lisiez le magazine Rolling Stone dans les années 1970, vous auriez su d’après l’article de Carl Bernstein que tous les grands médias ont été infiltrés par la CIA pendant la guerre du Vietnam afin d’assurer le soutien du peuple américain à la guerre. Bien que l’article de Bernstein soit simplement le compte rendu des audiences du Sénat américain, dirigé par le sénateur Frank Church, il ne pouvait le publier nulle part sauf dans Rolling Stone. Pourquoi? Bien sûr, parce que les autres médias étaient contrôlés par la CIA!

L’histoire de Bernstein ne fait pas exception. C’est de plus en plus la règle. En fait, comme je le conclus dans L’histoire de la culture de la guerre, le contrôle des médias à travers les secrets et les mensonges est devenu l’arme la plus importante de la culture de la guerre.

Nous connaissons tous maintenant le grand mensonge des armes de destruction massive utilisées pour justifier la guerre en Irak. Combien se souviennent de l’incident falsifié du golfe du Tonkin qui a servi à justifier la guerre au Vietnam? Rares sont ceux qui connaissent la raison de la guerre contre Kadhafi en Libye: c’était parce qu’il utilisait l’argent du pétrole de la Libye pour renforcer l’Union africaine au point que les Africains ont commencé à résister à l’exploitation par les Américains et les Européens. Et à moins de creuser profondément dans les médias étrangers, vous ne saurez pas que les reportages des médias sur une attaque au gaz toxique par le gouvernement syrien utilisé pour justifier l’intervention américaine, étaient basés sur ce qui semble être de a href=”http://theindicter.com/swedish-doctors-for-human-rights-white-helmets-video-macabre-manipulation-of-dead-children-and-staged-chemical-weapons-attack-to-justify-a-no-fly-zone-in-syria/”>fausses vidéos des Casques blancs, une organisation établie et financé par les gouvernements américain et britannique dans le cadre de leur campagne contre le gouvernement syrien.

En fait, le contrôle des médias, y compris les secrets et les mensonges, est nécessaire à la culture de la guerre pour survivre. Cela est dû à deux autres tendances historiques générales: l’augmentation de la démocratie dans le monde et le sentiment anti-guerre croissant dans le monde. Les gens ne veulent pas que leur pays fasse la guerre. Il y a quelques années, un politologue de Yale [New Haven, CT, USA] a fait beaucoup de bruit en affirmant que les démocraties ne font pas la guerre aux autres démocraties. Quand j’ai regardé ses données, j’en suis venu à une interprétation différente: pour mener une guerre, une démocratie doit convaincre son peuple que l’ennemi n’est pas une démocratie ou bien il doit faire la guerre en secret, sinon le peuple ne le souteint pas. Par exemple, les guerres américaines contre Cuba et le Nicaragua, ainsi que la guerre froide contre la Russie, ont été possibles parce qu’elles pouvaient convaincre l’électeur américain qu’il s’agissait de pays totalitaires plutôt que de démocraties. Et pour faire la guerre au Chili, ils devaient la mener secrètement. Le même processus est évident aujourd’hui alors que le gouvernement (et les médias) condamnent la Libye et la Syrie comme totalitaires, tout en soutenant encore plus d’alliés autoritaires, en particulier l’Arabie saoudite. La nouvelle forme de guerre américaine, les attaques de drones qui ont été fortement multipliées par Obama, permettent aux États-Unis de s’engager dans des guerres secrètes à travers le monde.

Mais au final, le système politique et économique de l’empire américain paiera un lourd tribut pour la manipulation de l’actualité. Au fur et à mesure que cela devient plus flagrant, plus universel et plus évident, cela augmente l’aliénation du peuple par rapport à son gouvernement et à ses médias. À court terme, cela ouvre la porte à des démagogues comme Trump et Le Pen et peut-être même pire encore à venir.

Mais le prix le plus lourd viendra lorsque le système économique s’effondrera. Les peuples d’Amérique et d’Europe peuvent faire ce que le peuple soviétique a fait lorsque leur système économique s’est effondré. Les Soviétiques sont restés dans leurs maisons et les troupes sont restées dans leurs casernes, disant “bon débarras!” au gouvernement Gorbatchev et au Parti communiste en Russie. Le système s’est effondré avec un gémissement plutôt qu’un bang!

C’est un cercle vicieux. L’aliénation des électeurs rend possible les victoires électorales des démagogues et des fascistes. À leur tour, ces démagogues et fascistes augmentent les priorités du gouvernement en matière de dépenses militaires, ce qui, à terme, poussera l’empire américain sur la même falaise que l’empire russe avant lui, à moins bien sûr qu’ils ne tombent dans une guerre mondiale qui serait une issue encore pire.

Heureusement, puisque notre espèce est résiliente et que notre histoire est dialectique, il y a des réactions positives contre l’élection des démagogues. Il reste de l’espoir pour un atterrissage en douceur de la crise américaine, comme nous l’avons décrit dans un blog récent.

Il y a également une riposte positive contre les secrets et les mensonges des gouvernements et des médias commerciaux de masse. Grâce à la technologie moderne, nous sommes en mesure de travailler dans le monde entier à travers des réunions virtuelles, et des systèmes d’information sur Internet comme CPNN dans le monde, ainsi que de nombreux sites Web locaux et independants d’informations ainsi que des stations radio locales sont devenus possibles.

Ce mois-ci, j’ai un exemple personnel de cette approche. J’ai été invité à prendre la parole à la réunion annuelle de l’Alliance mondiale pour les ministères et infrastructures pour la paix et je profiterai de l’occasion pour parler des moyens par lesquels nous pouvons profiter du chaos actuel pour faire avancer la transition de la culture de la guerre à une culture de la paix.

______________________________________________________

 Dr. David Adams est membre du TRANSCEND Network for Peace Development Environment et coordinateur du Culture of Peace News Network. Il a pris sa retraite en 2001 de l’UNESCO où il était directeur de l’Unité pour l’Année internationale des Nations Unies pour la culture de la paix. Auparavant, aux universités de Yale et de Wesley, il était un spécialiste des mécanismes cérébraux du comportement agressif, de l’histoire de la culture de la guerre et de la psychologie des militants de la paix. Envoyez lui un email.

Go to Original – decade-culture-of-peace.org

 

Share this article:


DISCLAIMER: The statements, views and opinions expressed in pieces republished here are solely those of the authors and do not necessarily represent those of TMS. In accordance with title 17 U.S.C. section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. TMS has no affiliation whatsoever with the originator of this article nor is TMS endorsed or sponsored by the originator. “GO TO ORIGINAL” links are provided as a convenience to our readers and allow for verification of authenticity. However, as originating pages are often updated by their originating host sites, the versions posted may not match the versions our readers view when clicking the “GO TO ORIGINAL” links. This site contains copyrighted material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a ‘fair use’ of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond ‘fair use’, you must obtain permission from the copyright owner.


There are no comments so far.

Join the discussion!

We welcome debate and dissent, but personal — ad hominem — attacks (on authors, other users or any individual), abuse and defamatory language will not be tolerated. Nor will we tolerate attempts to deliberately disrupt discussions. We aim to maintain an inviting space to focus on intelligent interactions and debates.

*

code

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.