(Français) Pourquoi L’europe Est-Elle L’epicentre Des Guerres Mondiales ?

ORIGINAL LANGUAGES, 3 Jul 2023

David Adams | Transition to a Culture of Peace – TRANSCEND Media Service

L’Europe était l’épicentre des guerres mondiales I et II, et maintenant elle menace, avec sa guerre en Ukraine, de déclencher la troisième guerre mondiale.

1 juillet 2023Comme d’habitude dans l’histoire, la guerre ouverte est le fruit d’une culture de guerre constante et sous-jacente. Et dans le cas de l’Europe, c’est la culture de la guerre qui s’est développée au fil des siècles pour maintenir les profits du colonialisme.

Pour comprendre cela, tournons-nous d’abord vers ce vieux contestataire, Vladimir Lénine.

Dans son essai Guerre et révolution de mai 1917, Lénine écrivait : « La paix régnait en Europe, mais c’était parce que la domination sur des centaines de millions de personnes dans les colonies par les nations européennes n’était soutenue que par des guerres constantes, incessantes et interminables, qui nous, Européens, ne considérons pas du tout comme des guerres, car trop souvent elles ressemblaient, non pas à des guerres, mais à des massacres brutaux, le massacre en masse de peuples désarmés.”

Oui, dans les siècles qui ont précédé celui des guerres mondiales, l’Europe était déjà engagée dans une guerre mondiale que nous connaissons sous le nom de colonialisme. Ne vous y trompez pas, les pays du Sud n’ont jamais invité l’Europe à les exploiter comme colonies ; au lieu de cela, le colonialisme a été imposé par le canon d’un fusil, ainsi que par l’ancienne méthode du « diviser pour régner ».

Le “bébé” de l’Europe, les États-Unis, devait plus tard s’emparer du colonialisme, à la fin du XIXe siècle à Cuba, aux Philippines, puis dans toute l’Amérique du Sud et centrale, après avoir déjà mené à bien une guerre d’extermination des peuples indigènes du Nord Amérique.

De nos jours, le simple colonialisme a été remplacé par le néo-colonialisme.

Mes blogs des deux derniers mois démasquent ce processus, car pour la première fois il y a maintenant une contre-force qui s’oppose au néo-colonialisme des sanctions économiques et de l’exploitation effrénée menée par l’Europe et l’Amérique du Nord contre les pays du Sud Global. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, c’est la Banque mondiale basée à Washington qui a servi de levier économique pour soutenir l’exploitation des pays du Sud. La nouvelle contre-force, basée en Chine, comprend la Nouvelle Banque de développement qui offre une alternative à la Banque mondiale. La liste des pays alignés pour travailler avec la Nouvelle Banque de Développement est une liste des pays du Sud Global : Argentine, Algérie, Iran, Indonésie, Arabie Saoudite, Egypte, Nigeria, Mexique.

Par son exploitation et son appauvrissement, ainsi que par leur soutien aux guerres contre la Corée, le Vietnam, l’Irak, l’Afghanistan, la Libye et la Syrie, les pays du Nord ont produit le flot de réfugiés en provenance des pays exploités et déchirés par la guerre du Sud Global . Voir, par exemple, le commentaire du président mexicain sur la façon dont les sanctions économiques contre l’Amérique latine sont une cause de l’afflux de réfugiés aux États-Unis. Et ce flot de réfugiés, à son tour, est utilisé par les forces fascistes pour revendiquer le pouvoir politique en Europe et aux États-Unis, à l’instar des forces politiques qui ont déclenché la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi, vous demanderez-vous peut-être, tout cela a-t-il atteint son paroxysme dans le pays malchanceux de l’Ukraine ?

La guerre en Ukraine est un renouvellement de la guerre froide qui a existé entre la Russie et l’Occident depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique à la fin des années 1980. Comme je l’ai décrit dans un blog précédent, déjà en 1997, j’ai rapporté à l’UNESCO Paris de ma mission à Moscou, que si l’OTAN continuait à s’étendre vers la Russie, cela provoquerait une guerre. L’Ukraine, avec le soutien américain à la révolution du Maïdan en 2014, est devenue le théâtre central de ce renouveau de la guerre froide.

Les autres guerres depuis la Seconde Guerre mondiale, telles qu’énumérées ci-dessus, n’ont pas pu se transformer en guerres mondiales parce que les victimes de ces guerres n’étaient pas équipées pour riposter. Au lieu de cela, comme Lénine l’a écrit, il s’agissait simplement de massacres brutaux. Mais l’Ukraine est différente car elle se situe entre des pays dotés d’une grande puissance militaire,

La guerre en Ukraine est considérée par les Américains comme une guerre inter-impériale, non seulement contre la Russie, mais aux yeux des stratèges militaires américains, c’est un échauffement pour la guerre avec la Chine. En ce sens, c’est comme les guerres mondiales I et II ; ce n’étaient pas des guerres entre le Nord et le Sud mais des guerres entre les puissances coloniales du Nord, des guerres inter-impériales.

Les Américains considèrent le développement du Sud mené par les Chinois comme un empire en concurrence avec l’Empire américain, en référence à la Belt and Road Initiative et maintenant à la New Development Bank. Bien sûr, il y a du vrai là-dedans, mais jusqu’à présent, l’Empire chinois n’est qu’un empire économique et ne correspond pas aux centaines de bases militaires étrangères de l’Empire américain.

Et si cela conduit à la Troisième Guerre mondiale, cette fois, le Sud global sera probablement partie prenante à la guerre, car il développe des liens de plus en plus forts avec la Chine et la Russie. Si c’est le cas, on peut dire que les anciennes colonies vont prendre leur revanche.

Sommes-nous somnambules jusqu’à l’Armageddon, comme certains l’ont prédit ? Ou les forces de paix pourront-elles mettre fin à la guerre d’Ukraine ? Parmi les pacificateurs se trouvent, dans une certaine mesure, les Chinois. Nous ne pouvons qu’espérer que cet aspect de la politique chinoise dominera dans la prochaine période mouvementée de l’histoire. Les Chinois pourront-ils résister pacifiquement aux provocations de l’Empire américain comme celles liées à Taïwan ? Face à de telles provocations en Ukraine, les Russes sont tombés dans le piège de la guerre : il faut espérer que les Chinois n’en feront pas autant à Taïwan.

Comme Daniel Ellsberg nous l’a souvent écrit avant son décès le mois dernier, notre monde est en jeu.

______________________________________________________

Dr. David Adams est membre du TRANSCEND Network for Peace Development Environment et coordinateur du Culture of Peace News Network. Il a pris sa retraite en 2001 de l’UNESCO où il était directeur de l’Unité pour l’Année internationale des Nations Unies pour la culture de la paix. Auparavant, aux universités de Yale et de Wesley, il était un spécialiste des mécanismes cérébraux du comportement agressif, de l’histoire de la culture de la guerre et de la psychologie des militants de la paix. Envoyez lui un email.

Go to Original – decade-culture-of-peace.org


Tags: , , , , , , , ,

 

Share this article:


DISCLAIMER: The statements, views and opinions expressed in pieces republished here are solely those of the authors and do not necessarily represent those of TMS. In accordance with title 17 U.S.C. section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. TMS has no affiliation whatsoever with the originator of this article nor is TMS endorsed or sponsored by the originator. “GO TO ORIGINAL” links are provided as a convenience to our readers and allow for verification of authenticity. However, as originating pages are often updated by their originating host sites, the versions posted may not match the versions our readers view when clicking the “GO TO ORIGINAL” links. This site contains copyrighted material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a ‘fair use’ of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond ‘fair use’, you must obtain permission from the copyright owner.


Comments are closed.