(Français) La solution souffle dans le vent

IN ORIGINAL LANGUAGES, 15 Oct 2018

David Adams | Transition to a Culture of Peace – TRANSCEND Media Service

7 octobre 2018 – Au cours de la semaine (en fait, cela a pris deux semaines) au cours de laquelle j’ai cherché des informations sur l’observation de la Journée internationale de la paix, je suis tombé sur l’article publié par Unfold Zero à propos de deux réunions le même jour aux Nations Unies sur les armes nucléaires. Les principaux États nucléaires (États-Unis, France, Royaume-Uni, Chine et Russie) se sont tous rendus à la réunion sur la non-prolifération et ils ont boycotté ainsi la réunion sur le désarmement! Comme l’article le conclut à juste titre, les États nucléaires “n’accordent pas de priorité à leur obligation d’éliminer leurs propres armes de destruction massive, mais se concentrent plutôt sur l’empêchement des autres d’acquérir de telles armes”.

Le contraste ne pouvait pas être plus fort entre les actions de ces gouvernements nationaux et le grand nombre d’écoles, de villes et villages, d’organisations de la société civile et d’individus du monde entier qui ont participé à la Journée internationale de la paix.

Après avoir utilisé plus ou moins la même méthodologie cette année que l’année dernière, nous pouvons constater que la participation à cette Journée s’intensifie dans la plupart du monde. En fait, ces chifres sont probablement la meilleure mesure que nous ayons de la conscience croissante des peuples du monde entier contre la guerre.

Cela signifie non seulement que de nouvelles personnes, localités et organisations y participent chaque année, mais nous pouvons également imaginer que, pour ceux qui ont été impliqués auparavant, leur conscience anti-guerre s’accumule et se renforce.

Et le plus important de tout, la plus grande partie des célébrations de la Journée a eu lieu dans les écoles avec des écoliers. Cela nous donne un grand espoir pour l’avenir. Nous élevons une nouvelle génération qui, espérons-le, pourra enfin entreprendre l’abolition de la guerre.

Les écoliers ont pris part à de nombreuses actions pour la Journée, mais pour moi, le plus symbolique a été de lâcher de ballons et de colombes dans le ciel et de les regarder se disperser avec le vent, comme s’ils partaient faire un tour du monde. Après tout, le ciel est quelque chose que nous partageons avec tous les autres peuples du monde. Symboliquement, “la solution souffle dans le vent”, comme dans le chanson anti-guerre écrit par Bob Dylan de ma génération opposée à la guerre du Vietnam.

La croissance de la conscience anti-guerre, exprimée par “la solution qui souffle dans le vent”, est absolument essentielle à nos espoirs de paix, y compris le désarmement nucléaire et l’abolition de la guerre. Comme je l’ai souvent souligné dans ce blog, cela n’est peut-être pas suffisant, car nous devons également mettre en place un cadre institutionnel pour la paix. Mais même si cela ne suffit pas, cela reste essentiel et indispensable.

Soyons comme les enfants et lançons nos ballons, nos colombes et nos désirs de paix dans le vent pour arriver dans tous les coins de notre planète! Et sachant que les jours sont déjà compté avant que les pouvoirs nucleaires tombent dans un crash économique, attendons avec impatience ce jour quand leur pouvoir se sera écrasé et quand ils seront remplacés aux Nations Unies par de véritables représentants des peuples conscient de ce qui soufle dans le vent !

______________________________________________________

Dr. David Adams est membre du TRANSCEND Network for Peace Development Environment et coordinateur du Culture of Peace News Network. Il a pris sa retraite en 2001 de l’UNESCO où il était directeur de l’Unité pour l’Année internationale des Nations Unies pour la culture de la paix. Auparavant, aux universités de Yale et de Wesley, il était un spécialiste des mécanismes cérébraux du comportement agressif, de l’histoire de la culture de la guerre et de la psychologie des militants de la paix. Envoyez lui un email.

Go to Original – decade-culture-of-peace.org

 

Share this article:


DISCLAIMER: In accordance with title 17 U.S.C. section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. TMS has no affiliation whatsoever with the originator of this article nor is TMS endorsed or sponsored by the originator. “GO TO ORIGINAL” links are provided as a convenience to our readers and allow for verification of authenticity. However, as originating pages are often updated by their originating host sites, the versions posted may not match the versions our readers view when clicking the “GO TO ORIGINAL” links. This site contains copyrighted material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a ‘fair use’ of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond ‘fair use’, you must obtain permission from the copyright owner.


There are no comments so far.

Join the discussion!

We welcome debate and dissent, but personal — ad hominem — attacks (on authors, other users or any individual), abuse and defamatory language will not be tolerated. Nor will we tolerate attempts to deliberately disrupt discussions. We aim to maintain an inviting space to focus on intelligent interactions and debates.

*

code

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.